1ère partie de Battlestar Galactica

Publié le par Sempai

 

Battlestar

Ce soir, pour notre première soirée jeu de plateau, nous allons nous attaquer à Battlestar Galactica. Ce jeu avait été offert par tous les joueurs de la table de Korvosa, à Jérémie, qui nous propose de nous envoler dans l’espace à la recherche de Kobol (la Terre promise et non à la recherche d’un kobolt comme a pu le suggérer Sempaï).

Notre « maître de jeu » (Jérémie) a entamé la soirée par une explication des règles, plutôt fournies, de ce jeu, explications qui n’ont eu pour conséquence que de donner envie aux joueurs de les mettre en application pour les comprendre.

Le jeu débute par le choix des PJ. Ce fut tout une affaire d’état entre un MJ qui voulait que les joueurs choisissent en leur âme et conscience et Régis et Sempaï voulant laisser le hasard choisir afin de ne pas être influencé par les personnages de la série. Comme en jeu de rôle, le MJ a toujours raison, alors nous avons choisi chacun notre tour notre personnage. Ceci ravit Fish qui ne souhaitait qu’une seule chose, celle de jouer Baltar et Christelle qui désirait interpréter Boomer (alors que le hasard lui avait attribué Tyrol).

Le choix des joueurs fut le suivant :

 

                                       - Jérémie : Starbuck

                                       - Fish : Baltar

                                       - Régis : Zarek

                                       - Christelle : Boomer

                                       - Sempaï : Saul Tigh

 

De ce fait, le Président des colonies fut Baltar/Fish et l’Amiral, Tigh/Sempaï.

 

Nous nous lançons enfin dans le jeu, et là, surprise, notre partie commence avec la présence d’un vaisseau mère Cylon (Basestar) ainsi que de deux raiders (vaisseaux de combat). On prend également rapidement conscience qu’il va falloir jouer serré, car une carte « crise » est tiré à chaque fin de tour de jeu de chacun des joueurs (et non pas à chaque tour de table).

La première décision de notre Président Baltar/Fish, fut de nommer Zarek/Régis comme vice président et d’envoyer à la mort un de nos vaisseaux patrouilleurs.

Pour une première partie, nous avons eu beaucoup de chance, puisque très rapidement notre Battlestar fut encerclé par un second vaisseau mère cylon, de nombreux raiders et raiders lourds.

N’écoutant que son devoir (ou la boisson) Tigh/Sempaï décida de lancer une 1ère ogive nucléaire sur un basestar, ce qui eut pour conséquence l’anéantissement de ce dernier ainsi que la destruction de 3 raiders de combat.

Suite à cet acte risqué mais payant, Boomer, dans son viper, vient à bout de plusieurs raiders, donnant ainsi un peu d’oxygène à l’équipage du Battlestar. La partie reste néanmoins serrée puisque deux centurions cylon pénètrent dans notre vaisseau. Ne pouvant supporter cette idée, Tigh/Sempaï décide d’aller les affronter et les réduit en miette après deux tirs bien placés.

 

Nous commencions à avoir espoir en notre avenir mais le destin en avait décidé autrement ce soir. En effet, notre Boomer ne se sentit pas bien (peut être le mal de l’espace) et ne pu tenir sa place plus longtemps. Elle nous laissa ainsi, après le premier tiers de la partie (peut être était-elle victime d’un virus cylon ?).

 

La partie se poursuit et entre alors en jeu un Starbuck/Jérémie remonté qui a décidé de marcher dans les pas de notre valeureuse Boomer. On ne compte plus le nombre de raiders abattus mais on retiendra le « one-shot » sur un basestar, qui aurait mieux fait de ne pas croiser sa route.

 

A la surprise générale, le vice Président Zarek/Régis prit la décision d’envoyer croupir en prison l’Amiral. Il motiva sa décision par le fait que Tigh/Sempaï était parano et voyait partout des cylons. Les autres joueurs ne l’entendirent pas de cette oreille, reconnaissant l’utilité de l’Amiral, qui, depuis le début, se démenait comme un beau diable pour sortir le Battlestar de la crise. Ce choix dicté par la jalousie fut le geste de trop et Zarek/Régis fut, à partir de ce moment là, persona non grata sur le Battlestar et emprisonné à son tour sur décision présidentielle.

 

Se sentant victime d’une injustice, Zarek/Régis demanda un vote pour sa libération, vote qui se termina par 6 voix contre. Ce fut un véritable désaveu pour cet ancien terroriste, avide de pouvoir. Ne pouvant rester à son poste de vice président, Baltar/Fish choisit logiquement l’Amiral comme vice président.

 

Les joueurs trouvant leur rythme de croisière, les crises se gérèrent plus ou moins facilement et la seule chose qui inquiétait les PJ fut la gestion des ressources. Ces dernières ont naturellement une tendance à baisser plus rapidement qu’elles n’augmentent.

 

Après quelques tours de jeu, il fut pris la décision de libérer l’ex-vice président. Cet acte aura été une erreur puisqu’immédiatement après sa libération, une attaque cylon eut lieu détruisant notamment notre arsenal. La coïncidence étant trop forte, la décision, d’un commun accord, de renvoyer Zarek/Régis en prison fut prise.

 

Alors que nous entre-apercevions Kobol (notre destination finale), une carte crise obligea le Président Baltar/Fish à démissionner et à remettre le pouvoir politique à celui qui détenait déjà le pouvoir militaire et une partie du pouvoir politique, c'est-à-dire l’Amiral Tigh/Sempaï.

 

La partie se termina par la découverte de Kobol avec des niveaux en ressource très faibles mais suffisant pour assurer la victoire finale aux humains. Il ne restait plus que :

 

                                             - 2 en population

                                             - 3 en rations

                                             - 3 en carburant

                                             - 2 en moral

 

Au final, le départ prématuré de Boomer/Chris de la partie fut préjudiciable au jeu, puisque cette dernière était un agent cylon. Nous n’avons donc eu qu’à gérer les ressources et non pas à faire face à des invasions massives de cylons ou autres crises majeures. Cependant, on s’est aperçu que la simple gestion des ressources était déjà tout une aventure, nécessitant parfois des choix difficiles et on ne peut qu’imaginer ce que cela aurait été d’avoir un cylon révélé à la table en plus.

 

Je suis donc impatient de jouer à nouveau à ce jeu, excellent dans sa mécanique et dans les interactions entre les joueurs, mais avec la présence d’au moins un cylon parmi les joueurs.

 

Note perso : s’il devait y avoir un prix « vainqueur individuel », il aurait été remis à l’excellent Amiral Tigh/Sempaï, qui parvint à cumuler le titre d’Amiral, de vice Président et de Président des 12 colonies.

 

 saul tigh

Publié dans BSG

Commenter cet article

Fish 01/07/2010 20:15


Pour moi le MVP reste quand même Baltar ! Tigh n'est qu'un vieux bourré...