La déculottée des mousquetaires

Publié le par Sempai

Ce soir, on sort pour la seconde fois nos capes, nos épées et on s'unit tous pour récupérer les ferrets de la Reine, grâce à Les Mousquetaires du Roy.

Pour nous aider dans cette périlleuse et difficile mission, deux jeunes gentilshommes rejoignent les rangs des duellistes en la personne de Flo et de Cyrille. Une longue période d'hésitation suit les explications des règles afin de définir quel rôle chacun d'entre nous allons jouer. Finalement la répartition sera la suivante :

          - Jérémie aura la tâche la plus odieuse, celle de faire tomber la Reine puisqu'il incarnera Milady,

          - Laurent interprétera le rôle du vigoureux Porthos,

          - Flo sera le versatile Aramis,

          - Cyrille fera preuve de panache en choisissant D'Artagnan,

          - J'incarnerai Athos, l'homme invisible pour Rochefort.

 

Sachant que Milady/Jérémie a la possibilité de jouer à n'importe quel moment une carte Urgence nécessitant la résolution du tour des mousquetaires en deux minutes (sablier sur la table), les jeunes héros sont retournés vers la vieille garde pour désigner un chef lors de cette phase de jeu. Ce titre honorifique a été attribué à Sempaï/Athos.

 

La partie s'ouvre par la phase de Milady qui place au Louvre, des mendiants et Bernageoux, décide d'ourdir un complot à Paris en imposant aux mousquetaires de réussir 3 duels et couronne le tout par une petite perfidie, en limitant les joueurs à 2 actions au lieu de 3.

Aramis, étant à La Rochelle en profite pour poser une carte « allié » en la personne de M de Bassompierre. Pendant ce temps, Porthos engage le duel avec Bernageoux et l'emporte aisément en plaçant sa botte secrète dès le premier estoc. D'Artagnan quitte Paris pour résoudre de défi du Louvre avec panache, ce qui a pour effet de révéler une nouvelle carte, associée à une courtisane et Lubin.

Le second tour commence par un perfide guet-apens tendu par Milady (qui d'autre) à D'Artagnan, le blessant légèrement. Ce dernier décide d'acheter une nouvelle botte secrète et la sort immédiatement après lors son duel avec Lubin. Les autres mousquetaires prennent alors une action durant ce tour pour s'équiper et nous voyons à ce moment là un fier Aramis sur une superbe monture blanche, ayant gagné encore en érudition, Porthos résout le Louvre en ayant fait preuve d'une étonnante mais persistante galanterie. Athos, qu'en à lui, parvient à mettre en échec les 3 adversaires de Paris, mais ce ne fut pas sans être par deux fois blessé. Voyant que ce preux fidèle de la Reine pouvait devenir un danger pour elle, Milady impose au Louvre la Némésis d'Athos, en la personne de Jussac, l'homme dont on ne sort pas sans blessure de l'avoir affronté. C'est un nouveau coup bas de la part de Milady mais que dois faire Athos ? Doit-il affronter sa Némésis tout en sachant qu'il perdra la vie quelque soit l'issue du combat ou doit-il faire fi de ce nouveau danger pour tenter de prêter main forte ailleurs ?

Pendant qu'Athos tente de résoudre ce dilemme, Milady séquestre Constance. D'Artagnan se fait tuer, Athos, après avoir utilisé un baume pour se soigner perd deux affrontements face à Jussac, ce qui le blesse gravement, le laissant à 1 point de vie. Ces deux échecs ne sont du goût d'Athos qui, sous l'effet de l'adrénaline, ou du désespoir, place sa botte secrète lors du troisième combat face à son ennemi juré. Porthos, furieux du décès de D'Artagnan se rend à Paris et y rencontre Rochefort qui lui place sa botte spéciale. Dans ce tour de jeu apocalyptique, il ne reste plus qu'un Aramis, premier mousquetaire à s'être décidé à entamer la quête des ferrets, luttant contre un adversaire de force 4 trop fort pour lui qui le renvoie au vieux colombier.

Voyant que le nombre de tour augmente petit à petit, que la balance à La Rochelle penche dangereusement du côté de Richelieu, Athos se rend à la quête des ferrets pour ne pas faire mieux que Aramis et se faire mettre hors de combat par un « unknown » baptisé Roger par un Jérémie sûr de sa supériorité. Quel mousquetaire pourra enfin se défaire de Roger ? D'Artagnan, le meilleur bretteur du groupe se dirige vers cet adversaire redoutable et ne parvient pas au premier assaut à le blesser, puisque face à ses 3 épées, le malandrin ripostera par 4 boucliers. Il faudra attendre la seconde passe d'arme pour voir Cyrille mettre fin au règne de Roger et nous donner accès au second plateau de la quête des Ferrets. Au même moment, Athos prend les choses en main à La Rochelle et parvient à rétablir l'équilibre des forces en enchaînant des jets vainqueurs.

Rochefort, fort présent lors de cette partie, refait son apparition face à Porthos et le tue.

La situation est très difficile pour les mousquetaires, ils ne sont qu'au début du second plateau de la quête des ferrets, l'indicateur de l'honneur de la Reine se trouve être à 2 cases de la fin et une carte Urgence est alors mise en jeu à l'avant dernier tour. Athos endosse son rôle de chef et organise la réussite au défi et duel du Louvre qui allait leur coûter la partie (du fait de faire perdre, à la fin du tour, les deux derniers points d'honneur à la Reine si rien n'était fait). La fin des deux minutes a été un peu plus chaotique à partir du moment où Porthos a voulu se mêler des décisions prises par Athos, mais cela n'a eut que très peu de conséquence, heureusement ou finalement.

Mous

Nous sommes au dernier tour, il ne reste plus qu'une réussite à Milady, à La Rochelle, pour contraindre les mousquetaires à perdre, l'honneur de la Reine est au plus bas, à une case de la fin et les valeureux chevaliers sont encore bloqués au second plateau des ferrets. Le dernier tour, n'ayant plus aucune chance de parvenir à remporter la victoire a été encore plus apocalyptique que l'on pouvait l'imaginer avec les morts de Porthos par Rochefort (encore une fois), il en a été de même pour Aramis et Cavois envoya Athos rejoindre ses amis au vieux colombier. La partie se termine, faute de temps.

Conclusion

La partie a été très fun, Jérémie a été une Milady différente de Pixie, jouant sur les réactions des joueurs, appuyant là où cela faisait mal. La chance, qui était du côté des mousquetaires au départ a tourné en sa faveur rendant extrêmement difficile la résolution des défis. De plus, les mousquetaires se sont très, trop concentrés sur le Louvre en délaissant la quête des ferrets et cela leur a été fatal. Toutefois, j'ai passé encore une fois une excellente soirée avec cet excellent jeu qui devrait, si mes camarades me le confirme, être un jeu qui sera joué régulièrement ici.

Publié dans Mousquetaires

Commenter cet article