L'olympe des jeux

Publié le par Sempai

 

Après une petite pause au niveau des mises à jour du blog, voici un nouvel article pour vous parler de trois nouveaux achats :

 

-          Robo Rally de Play Factory 

 

-          Onirim de Z-Man Games   

 

-          Olympos d’Ystari games

 

 

 

Robo Rally

RoboRally

Jouable de 2 à 8, chaque joueur incarne un petit robot lâché, par une intelligence artificielle, dans une salle plus ou moins vaste remplie de lasers, de tapis roulants et autres joyeusetés. Le but du jeu est de parvenir à rallier en premier chaque point étape (entre 3 et 4) selon un ordre prédéfini. Présenté de cette manière on se dit que la personne qui a le plus de chance au dé remportera la partie et là je vous arrête immédiatement ! Ce jeu se joue sans dé mais avec des cartes, cartes sur lesquelles des instructions sont notées (comme avancer d’une case, tourner à droite, reculer, etc.) le tout associé à des vitesses. Une fois encore, avec un peu de chance lors du tirage de ses cartes, on parviendra à remporter la course sans souci. Nouvelle erreur, car dans ce jeu, les joueurs doivent programmer leur 5 prochaines actions (les cartes seront face cachée) et ne pourront pas changer leurs ordres. A chaque tour, on résout chacune des 5 phases de programmation et surtout les interactions qui vont avoir lieu. En effet, il n’y a pas de tour de table fixe puisque la vitesse de la manœuvre va définir qui agit en premier, ainsi une manœuvre peut très bien se terminer sur la case qu’un robot occupe déjà. Quel est le problème ? On pousse le robot qui est en place. Imaginez toute votre belle séquence de programmation décalée d’une case ! Finissant sur un tapis roulant qui vous déplace automatiquement de plusieurs cases et très vite vous prenez conscience qu’il va falloir agir vite, le plus vite et surtout gérer les contacts avec les autres robots ! Vous aurez la possibilité de détruire les autres, de faire des sauvegardes de votre position (à des checkpoints bien précis) et vous avez Robo Rally !

 

Lors de notre test à 2 joueurs, les interactions sont minimes et le jeu peu fun. Par contre, on imagine assez vite le bazar que cela doit être à 4 voire plus ! Notre prochaine partie est déjà prévue, avec 5 joueurs ! A suivre donc.

 

 

 

Onirim

Onirim

N’étant pas tout le temps facile d’avoir des joueurs à sa table tous les jours, avec Pixie nous nous orientons de plus en plus sur des jeux jouables à 2 et notre dernière acquisition est : Onirim.

 

Le principe est « simple ». Ce jeu, collaboratif (pour 1 ou 2) permet aux joueurs d’explorer le labyrinthe des rêves à la recherche de 8 portes. Ce jeu de cartes se compose 4 couleurs pour lesquelles les joueurs doivent parvenir à enchaîner 3 cartes de symboles différents de manière à obtenir une porte de la même couleur. Bien entendu des cartes cauchemars se cachent dans la pioche pour vous obliger à vous défausser de vos cartes. La partie est perdue lorsqu’un joueur tire la dernière carte de la pioche.

 

Même si les règles sont peu précises, après une ou deux parties, la mécanique est acquise et en faisant preuve de logique, les points de règles non traités par le livret sont définis par les joueurs.

 

Nous avons réalisés deux parties successives (15 minutes par partie) et nos avons échoué les deux fois. Pixie est parvenue à chaque fois à trouver les 4 portes alors que je terminais à une carte du succès.

 

Ce jeu est très plaisant, certains regretteront qu’il soit dépendant du hasard, mais en ce qui me concerne j’ai pris du plaisir à y jouer.

 

 

 

Olympos

 Olympos

Gardons le meilleur pour la fin ! OK, je « spoile » ma conclusion, mais j’avoue avoir eu un coup de cœur pour ce jeu. Comme beaucoup, j’ai découvert ce jeu et sa mécanique via les TricTractTV et même si je ne fus pas sous le charme immédiatement (comme j’avais pu l’être pour Les mousquetaires du Roy) le mélange entre Small World et 7 wonders m’attirait. Donc sur un coup de tête, nous avons acheté le jeu. Probablement que le fait d’avoir regardé les deux vidéos explicatives m’ont aidé dans la compréhension des règles mais lorsque je les ai parcouru, tout me semblait très clair, limpide. De plus, Ystari games a eu la bonne idée de mettre en ligne une variante pour 2 joueurs que Pixie et moi-même avons immédiatement testé.

 

Le principe du jeu est de parvenir à avoir le plus de prestige sur la Grèce antique + Atlantide. Chaque joueur dispose, au début du jeu, du même nombre de sablier (indice de temps) et chacun doit les gérer au mieux pour gagner de l’influence (au travers de découvertes, de merveilles, de conquêtes de territoire). A chaque tour de jeu, deux possibilités sont offertes, et seulement deux. Soit l’on décide de conquérir un territoire (pour gagner des ressources) soit  on fait une découverte. Et c’est tout ! La richesse du jeu ne réside pas dans son mécanisme mais dans les possibilités offertes. Les conquêtes sont automatiques, même si un adversaire est présent sur le territoire et qu’il possède plus de forces militaires que nous, sauf que cela nous prendra plus de temps du fait de notre infériorité. Le temps alloué aux découvertes est fixe. Pour savoir combien de temps s’écoule pour notre peuple, les jetons sont déplacés tout autour du plateau de jeu sur une échelle chronologique. Le principe génial est que la personne qui doit jouer son tour est toujours celle qui se trouve en dernier sur cette échelle. De cette manière, il est possible de jouer 2 voire 3 tours consécutifs sans que les autres n’aient pu faire quoi que ce soit entre temps, tout simplement parce qu’au bout de ces 2-3 actions, le peuple de ce joueur se retrouvera au même niveau chronologique.

 

Le jeu se compose de deux plateaux, un représentant les territoires à conquérir et l’autre le tableau des découvertes. Ce tableau n’est pas fixe puisque la position des découvertes est aléatoire et donc les ressources nécessaires à leur achat vont varier à chaque partie.

 

On sent bien que le jeu est calibré pour être joué à 4, mais la variante 2 joueurs est parfaite pour les joueurs n’aimant pas « taper sur l’autre ».

 

Le jeu est fluide, sympathique, et on prend vite goût à obtenir telle ou telle ressource ou à planifier les découvertes qui nous conduiront vers la victoire finale.

 

Avec Pixie, qui semble bien apprécier ce jeu, nous avons fait deux parties, dont les résultats sont les suivants :

 

  Pixie Sempaï
Position 3 5
Prestige + Merveilles 24 24
Territoires 7 6
Découvertes 16 12
Kéres   -2
Total 50 60

 

 

  Pixie Sempaï
Position 3 3
Prestige 12 3
Territoires 6 9
Découvertes 12 10
Merveilles 10 10
Sciences 6 7
Kéres -2 -2
Total 47 40

 

 

 

 

Conclusion

 

Les 3 jeux que nous avons achetés sont très différents les uns des autres. Robo Rally semble plus taillé pour des parties à plusieurs afin d’être vraiment fun. Onirim a l’avantage de son format pour pouvoir le porter en vacances facilement (comme Mr jack Pocket et Hanabi). Les parties sont rapides et tendues. Olympos… que dire d’Olympos ? Mon coup de cœur de l’été. Un grand jeu, simple, efficace, rapide (1h de temps). Les personnes qui ont aimé Small World et 7 Wonders ne peuvent qu’être conquis et pour les autres, qui comme moi, n’avaient pas totalement adhérer à leurs principes, et bien, testez le car ce jeu vaut vraiment le coup qu’on s’y attarde, n’étant ni totalement un jeu de gestion ni un jeu de conquête, son format hybride devrait séduire le plus grand nombre.

 

Publié dans Divers

Commenter cet article

Flo 22/07/2011 16:00


Si tu cherches un jeu à 2 sympa, Mr Jack est pas mal ;)