Dracula dans une cité perdue nommée Catane

Publié le par Sempai

 

Après un précédent week-end éprouvant (émotionnellement et physiquement), Pixie et moi-même avons décidé de prendre du temps pour nous, de nous reposer et de nous détendre. Pour ce faire quoi de mieux qu’une après-midi JdS ?

Nous n’avons pas boudé notre plaisir en sortant :

 

Jaipur

Dracula

Les cités perdues

Ghost Stories

 

Ainsi que 2 jeux que Tuin a eu la gentillesse de nous prêter :

 

Taluva

Les colons de Catane version 2 joueurs

Les colons de Catane version 2 joueurs

Réglons la question de ce jeu de cartes, pour 2 joueurs, spin-off du fameux jeu de société pour 4 joueurs (du même nom). Vous allez devoir, au fur et à mesure des tours de jeu, développer vos colonies, les faire grandir en devenant des villes, les fortifiant, pourrissant la vie de votre adversaire en y mettant le feu, etc.

Colons de catane

Le jeu est stratégique, même si une part de hasard existe du fait des événements et des productions qui sont tirés aux dés. Le fait de ne pas avoir de plateau de jeu et simplement des cartes, rend le jeu un peu plus abstrait. De ce fait , et parce que la mécanique n’a pas séduite Pixie, nous n’avons fait que quelques tours de jeu, au cours desquels j’ai pris beaucoup de plaisir à envisager les différents développements possibles.

Conclusion pour les colons de Catane version 2 joueurs

Excellent jeu de développement, mêlant stratégie et hasard, vous prendrez beaucoup de plaisir à faire grandir vos cités, et obtenir vos 12 points de victoire avant les autres. Malheureusement pour Pixie n’adhérant pas au jeu, il ne fera pas partie de ma ludothèque.

Taluva

Magnifique jeu de tuiles (épuisé), au cours duquel les joueurs vont bâtir l’île sur laquelle ils vont développer leurs cités. Les tuiles (3 hexagones reliés entre eux) représentent différents paysages de l’île, des clairières, des montagnes, etc. et surtout des volcans (présents sur chaque tuile). La topographie de l’île va pouvoir changer, gagner en hauteur lors d’éruptions volcaniques décidées par un joueur au cours desquelles des huttes vont pouvoir disparaître.

Taluva

Le but du jeu est de parvenir à poser tous les bâtiments de 2 types possibles sur les 3 (hutte, temple, tour). A chaque tour, les joueurs vont prendre une nouvelle tuile, la poser pour développer l’île et construire un bâtiment (selon certaines conditions) ou étendre leur cité sur tous les territoires d’un même type.  Les parties sont courtes (30 minutes), nécessitant de la stratégie, tout en mêlant un côté aléatoire du fait de la pioche des tuiles. On reprochera une chose au jeu, ce sont ses règles qui ne sont pas difficiles mais qui ne sont pas très claires. Il faudra revenir sur le livret pour bien comprendre comment on pose un bâtiment lors d’une expansion, notamment. Cependant, après la première partie, ce genre de question ne se pose plus.

Lors de notre première partie, je suis parvenu à battre Pixie même si cette dernière était à un temple de remporter la victoire. La seconde partie n’a pas été tout à fait pareille, ayant bien assimilé la mécanique du jeu, j’en ai profité pour jouer d’une manière un peu plus stratégique que la première fois, n’hésitant pas à provoquer des éruptions volcaniques pour construire mes 2 tours.

Conclusion sur Taluva

Ce jeu présente un matériel magnifique, aussi bien les tuiles que les pièces à poser dessus. Les parties sont rapides, avec un côté stratégique très plaisant, le tout faisant de ce jeu un  agréable moment ludique à qui l’on pourrait reprocher de ne plus être disponible en magasin.

Jaipur

Poursuite de nos ventes sur le marché, avec une Pixie toujours aussi à l’aise lorsqu’il s’agit de faire des affaires. Notre première partie s’est soldée par une victoire de sa part :

 

Sempaï : +81 + 59 + 52 = +192 points

Pixie : +69 +64 + 86 = +219 points

La seconde partie n’a été qu’une formalité pour Pixie avec une moyenne de 84 points par manche

Sempaï : +62 + 65 + 73 = +200 points

Pixie : +85 +84 +83 = +252 points

 

Pixie excelle dans ce petit jeu de cartes et nous envisageons de plus en plus de nous orienter vers Sobek qui semble, aux dires des Tric Traciens, être encore meilleur.

Les cités perdues

Après avoir vendu des marchandises, nous nous rendons vers des contrées oubliées pour 2 parties de cet excellent jeu de cartes.

La première a tourné à mon avantage grâce à une manche à plus de 100 points, ce qui m’a permis de rempoter la victoire finale :

Sempaï : +18 + 107+ 45 = 170 points

Pixie : +22 +37 +44 = 103 points

 

La seconde partie ne s’est pas déroulée de la même manière avec une Pixie usant de combinaisons efficaces pour terminer avec quelques points d’avance sur un Sempaï ayant commis une grosse erreur lors de la première manche.

Sempaï : +20 +35 + 72 = +127 points

Pixie : +33 + 62 +37 = +132 points

Ghost Stories

Jeu collaboratif parmi nos préférés (avec Les mousquetaires du Roy), cela faisait un petit bout de temps que nous n’avions pas ressorti les fantômes de leur boîte. Il est vrai qu’au final, nous n’avons pas fait tant de parties que cela de ce jeu et c’est bien dommage, d’autant plus qu’il nous reste la première extension, White moon, à nous procurer et surtout la prochaine extension prévue pour Essen 2011 permettant d’intégrer un 5èmejoueur incarnant Wu Feng à la manière d’un mousquetaire du Roy et sa Milady.

Nous avions joué Pixie et moi avec la variante à 2 joueurs et ses 2 plateaux neutres mais cela complique encore plus le jeu. Alors pour cette fois, nous avons décidé d’incarner chacun 2 taôistes !

Pixie a choisi les taôiste jaunes et vert alors que je prenais les rouge et bleu.

Autant le dire, la partie a été difficile pour nous, alternant les phases relativement calmes avec des phases où les fantômes hanteurs arrivaient de toute part. Notre défaite a été assez évidente au final puisque la carte Wu-Feng se trouvait encore à 10 cartes.

Dracula

Nouvelle acquisition, Dracula est un jeu pour deux joueurs mettant en scène une course poursuite entre Dracula et Van Helsing. Cette course poursuite est simulée par des cartes à retrouver (des cartes victimes pour Dracula, des cartes cercueils pour Van Helsing). Le jeu se base sur le Memory, à savoir des cartes posées face cachée sur le plateau de jeu que l’on retourne afin de retrouver celles qui nous intéressent.

 dracula 2 gd

Les deux personnages possèdent également 10 cartes « action » qui vont leur permettre de se déplacer sur le plateau de jeu et de combattre leurs adversaires. Enfin, pour ralentir son adversaire, 4 barrières de couleur sont déplacées tout au long du jeu sur le chemin des personnages.

Le premier joueur à retrouer les 5 cartes « cibles » ou à démontrer qu’il n’y a plus de cartes cibles sur le plateau de jeu (car son adversaire les possède en main) est déclaré vainqueur. Une part de bluff existe, d’une part via les barrières que l’on déplace pour protéger une carte qui s’avère être un piège, mais aussi par le fait d’avoir la possibilité de reprendre en main, et de changer ou pas, une de nos cartes lorsqu’on la retourne (toujours pour soi uniquement).

Nous avons fait deux parties qui nous ont valu d’être accompagnées par des effets spéciaux, un Mouaha à chaque déplacement de Dracula (merci Pixie). Malgré toute cette débauche d’effets envoutants, Pixie/Dracula a perdu, une première fois en ne trouvant que 2 victimes et une seconde fois, tuée par mes alliés alors qu’il ne me restait plus qu’un seul point vie.

Conclusion sur Dracula

Ce petit jeu à deux est très sympa, pour son côté opposition Dracula/Van Helsing, les cartes sont très jolies et si le côté Memory ne vous repousse pas telle une gousse d’ail pour un vampire folklorique, alors il ne faut pas hésiter. Les parties sont relativement courtes mais peuvent un peu durer du fait de ne pas connaitre le nombre de cartes cibles qui sont sur le plateau. De plus, lorsque l’on a 10 ans, le Memory n’est qu’une formalité, à nos âges après 15 minutes de jeu, on ne sait plus ce qui a été retourné.

Conclusion

 

Notre dimanche fut ludique à souhait, fait de jolies découvertes, de déception (me concernant de ne pouvoir jouer à Catane avec ma Pixie) mais surtout il fut très agréable et on se doit de poursuivre notre dynamique de jeux (même si nous allons finir par nous essouffler niveau nouveaux jeux).

 

 

 

Publié dans Divers

Commenter cet article