Des pingouins et cape

Publié le par Sempai

Petite après midi jeux avec un test et deux achats. Au programme :

Et toque !

Pingouins

De cape et d’épée

Et toque !

Nouveau jeu de Lubellud (à qui on doit déjà Fabula et Dixit) dans lequel vous allez endosser la toque de grand chef cuisinier. Lorsque l’on regarde la boite de jeu, on a l’impression de voir des dessins tirés de Ratatouille du studio Pixar.

Le principe va être de composer des menus à partir de mots tirés au sort en collant à des thèmes. Après avoir défini son menu, chacun des joueurs devra définir quel était l’objectif des autres.

Ettoque

Le matériel de base est original, puisque chaque participant reçoit une petite ardoise magnétique sur laquelle il va coller les mots qu’il aura tiré au hasard en pouvant les relier par des mots de liaison qu’il écrira sur sa tablette grâce à un stylo fourni avec le jeu.

Chaque joueur prends 12 mots qu’il va tenter d’associer pour faire une entrée, un plat, un dessert, tout en essayant de faire coller son menu avec le thème inscrit sur la carte qu’il aura préalablement tiré au sort.

Une fois les menus composés, on les montre à tout le monde. On mélange les cartes thèmes, les étale devant tout le monde et chacun des joueurs, grâce à des jetons numérotés va voter pour définir à qui appartient le premier thème, le second, ainsi de suite. Pour chaque bonne réponse, un point est attribué.

Avec Pixie, grâce à Solveig, nous avons fait une manche de ce jeu. Je me suis retrouvé à proposer un menu composé d’une charlotte à la citrouille et sa larme de whisky notamment. Des 3 menus, le mien était le plus alléchant mais ne correspondait absolument pas à mon thème qui était « un menu geek » pour lequel il fallait nourrir la passion de ses convives pour la technologie. Ceci ne nous a pas empêché de tous marquer 2 points, puisque nous avons trouvé les thèmes des autres. De plus, du fait que chacun des autres joueurs a identifié mon menu, cela m'a permis de gagner deux nouveaux points (tout comme les 2 autres personnes).

Conclusion sur Et toque!

Le matériel du jeu est original, ces tablettes magnétiques sont une excellente idée. Je reprocherai à ce jeu l’absence de lien entre le thème et les menus et le fait que cette absence ne soit pas pénalisée. Bien évidemment, le fait de ne pas coller à son thème peut pénaliser la personne puisque si les autres joueurs ne parviennent pas à identifier le menu, le joueur perdra des points. Toutefois, un joueur tel que moi proposant un menu digne des plus grand restaurant sans coller avec le thème peut tout de même remporter la partie parce qu’il a un bon esprit de déduction. Je trouve cela dommage. Cedla vient peut-être également de la configuration, puisqu'à 3 joueurs il est plus facile de déduire qui a fait quoi. Dans l’esprit, un jeu tel que Big Idea permet de justifier l’utilisation de mots incongrus dans une invention.

Pingouins

Dernier jeu sorti de chez Edge, Pingouins est un petit jeu apéro qui séduit grâce à ses figurines. En effet, 16 petits pingouins, de 4 couleurs et attitudes différentes, sont proposés dans cette petite boite. Le reste du jeu se compose d’hexagones à dépuncher qui vont constituer la banquise sur laquelle vont se retrouver vos pingouins. Sur chaque hexagone est représenté de 1 à 3 poissons, le but du jeu étant d’avoir le plus grand nombre de poisson à la fin de la partie.

PINGOUINS

La manière d’obtenir ces poissons est relativement simple et efficace, chaque joueur place ses pingouins sur les hexagones de sont choix. Ensuite, chaque pingouin peut se déplacer d’autant de cases qu’il le souhaite, sa seule contrainte est de devoir le faire en ligne droite. Une fois le déplacement effectué, la tuile/hexagone, depuis laquelle le pingouin est parti, est récupérée par le joueur. Ainsi, à chaque déplacement une tuile est supprimée, rendant la surface de jeu de plus en plus petite et de plus en plus « trouée ». Si un pingouin ne peut plus se déplacer, il est retiré du jeu et la tuile sur laquelle il se trouve est récupérée par le joueur comme s’il avait fait un déplacement.

La partie se termine lorsque plus aucun pingouin ne peut se déplacer.

Lors de la première partie que nous avons faite, Pixie a largement emporté la victoire du fait de m’être enfermé tout seul dans mon coin.

La seconde partie a été plus serrée, puisque j’ai remporté la victoire avec 2 points d’avance.

La dernière partie a été l’occasion de jouer avec une variante, celle de placer les tuiles face cachée. De cette manière on ne sait pas ce que l’on va récupérer comme poisson. Cela rajoute du hasard dans le jeu, mais surtout une volonté d’isoler son adversaire beaucoup plus forte puisque ne sachant pas ce que chacun reçoit comme tuile, autant que son adversaire en ait le moins possible. A ce petit jeu, j’ai été le plus vil et la victoire haut la main.

Conclusion sur Pingouins

Ce petit jeu apéro, en plus d’être sympathique par ses figurines, est facile à prendre en main, très fun, sans prétention et permettant de jouer des parties courtes (10 minutes) de 2 à 4 joueurs. Les familles devraient s’y retrouver avec ce jeu, le public visé étant clairement les enfants ou ceux qui ont gardé leur âme d’enfant.

De Cape et d’épée

L’un des mes dernières acquisitions, De Cape et d’épée est un jeu de cartes dans lequel les joueurs vont s’affronter pour récupérer des cartes objectifs. Ces cartes vont avoir une certaine valeur mais aussi certains pouvoirs.

Au départ de la manche, on retourne autant de carte objectif qu’il y a de joueur. Ces cartes sont associées à un chiffre (de 1 à 5) qui représente le nombre de cartes qu’il va falloir déposer, en colonne sous elle, pour remplir l’objectif. La pose des cartes se fait face cachée et ne sera révélée que lorsqu’une carte sera posée en dessous d’elle. C’est à ce moment là que certains pouvoirs se déclencheront tel que l’assassin qui élimine la carte qui l’a fait se dévoiler. D’autres cartes ont des effets en fin de manche comme les mousquetaires qui annule tous les pouvoirs des cartes de la colonne.

Une fois tous les objectifs remplis, on fait la somme de la valeur de toutes les cartes posées et on attribue la carte à celui qui a le plus grand score (sauf carte spéciale type Mendiant).

decapeetdepee

La partie que nous avons pu faire a utilisé une variante proposée sur Tric Trac qui est la suivante :

 

Paquet de cartes objectifs : 

Pour deux joueurs, la règle précise de retirer les cartes objectifs valant 1. En plus, retirer l'une des deux cartes "3" de chaque objectif. On ne garde donc que 4 cartes par objectif : 2, 3, 4 et 5 

Tirage des cartes objectifs : cas des tirages 2-2 et 2-3 

A deux joueurs, la configuration 2-2 ou 2-3 favorise trop nettement le joueur qui entame la manche : statistiquement, il remporte fréquemment les deux cartes. 

En cas de tirage 2-2 : remettre les deux cartes dans le paquet de cartes objectifs, battre et retirer. Procéder jusqu'à obtention d'une paire autre que 2-2 et 2-3 

En cas de tirage 2-3 : remettre la carte "2" dans le paquet, battre et retirer jusqu'à obtention d'une carte "3" ou supérieur. 

 

Les manches s’enchaînent relativement vite à deux joueurs, Les pouvoirs spéciaux des cartes entraînent des retournements de situation assez sympathiques. Au final, j’ai obtenu une victoire par 25 points contre 17 pour Pixie.

Conclusion sur De Cape et d’épée

Ce jeu de cartes à pouvoir est vraiment sympathique, devant tirer tout son effet à plus de deux joueurs (puisqu’il est jouable jusqu’à 5 participants). Il me tarde de l’essayer avec mes joueurs habituels car dans l’esprit de Citadelles, ce jeu devrait plaire au plus grand nombre

Conclusion

Les acquisitions de De Cape et d’épée et de Pingouins ont été une bonne idée pour des raisons différentes, ne s’adressant pas au même public. Et toque ! ne m’a pas convaincu, non pas à cause du matériel qui est très sympathique mais pour l’absence de lien/pénalité entre le menu et le thème. Dommage, avec des règles remaniées dans ce sens peut-être que le jeu serait plus sympathique car si on devait argumenter son menu en attendant les votes des autres joueurs, cela permettrait de mettre en place un phénomène de mauvaise foi qui conduirait à des situations marrantes.

 

Publié dans Divers

Commenter cet article